Eric JARROT - eco plan

plans de maisons bioclimatiques et plans de permis de construire


compteur
visiteurs
Valid XHTML 1.0 Transitional

- Menu -


symbole home retour accueil . symbole news . symbole guestbook .

- Plan du site -






Maison en bois massif

construire une maison en bois

Une maison en bois ? faut d'abord tout dire pour être crédible...

maison en bois, chalet en bois
photographie www.cebois.com

maison en bois

Souvent on oppose le bois et les autres matériaux, considérez que les discours sont un peu trompeurs et des vérités de la part des personnes non impliquées sont les bienvenues, sur cette page vous en saurez davantage, en particulier sur l'isolation obligatoire des maisons en bois, il n'est pas pensable de construire maintenant des maisons en bois sans isolation supplémentaire pour répondre aux normes obligatoires RT-2012 (réglementation thermique). Selon la méthode de calcul actuelle et pour respecter la réglementation thermique avec un mur en bois massif non isolé, l’épaisseur de celui-ci devrait être au minimum de 250 mm. Une telle épaisseur est incompatible avec les réalités économiques. L’efficacité thermique réelle du bois n’a pas été pris en compte dans la RT 2012. Les professionnels du bois attendaient déjà en annexe de la RT2005 le cas particulier "parois en bois massif"
source : Revue Architecture Bois et Dépendance n° 24, février, Mars 2008
>> maison-chalet-bois.net

Extrait "Je viens d'avoir une conversation de près d'une heure avec un enseignant chercheur de l'école nationale supérieur des technologies et industrie du bois".
source : forum honka la norme RT2005, lors de sa conception à surtout été définie en fonction de la construction de maison de type traditionnelle.

Pour respecter le coeficient d'isolation de la norme RT 2005 il faudrait des murs en madrier de 250. Si l'on se base sur ce critère une maison Honka en madrier de 145 n'est pas conforme à la norme RT2005 (et inacceptable en RT-1012). Mais le coeficient d'isolation des murs n'est pas la chose la plus importante de votre maison, ce qui est important c'est le cout énergétique global de la maison. Et si on se base sur l'expérience de mon interlocuteur, et les personnes autre à qui j'ai parlé qui habite ce style de maison, il semblerait que le cout énergétique global d'une maison en bois massif soit comparable à celui d'une maison traditionnelle qui respecte la norme RT2005.

Les points à surveiller sont, l'isolation du toit, la qualité des fenêtres, les joints entre murs et fenêtre, en fait, tous les travaux de finition qui, s'ils sont mal fait rendront votre maison énergivore.

En conclusion une maison en bois massif sans isolation intérieur, ne respecte pas la norme RT2005 et encore moins la norme RT2012. Mais c'est une maison qui a un cout énergétique inacceptable. Il faut aussi prendre en considération que ce sont des maisons agréables à vivre, mais c'est une notion très subjective qu'il est impossible de quantifier par un quelconque coéficient...

le bois travaille

bruits de craquement, déformation, le bois travaille...

Plus un madrier est épais, plus il sera soumis à un travail naturel des fibres ligneuses qui vont provoquer des déformations d'alignement ou de superposition. Un seul remède si on veut augmenter la section sans risquer les déformations: travailler avec du lamellé-collé dont la technique prévoit d'une part un équilibre parfait entre les forces de 3 pièces de bois collées et d'autre part un positionnement du coeur de l'arbre tant vers l'intérieur que vers l'extérieur avec une durabilité accrue. Plus sérieusement : il faut isoler, évidemment, de 120 à 150 mm au moins pour un isolant standard. Ce qui remet sérieusement en cause la pertinence du choix des madriers. Mais ça, peu de chances pour que le constructeur vous le dise... >> Lien vers le forum futura-sciences
Autre chose... traitement du bois = danger >> site de l'inrs

Avertissement aux "électro-sensibles"

Si vous avez un projet de construction de maison en bois et que vous craignez les champs électromagnétiques (électro-sensibilité), prenez la précaution d'utiliser des cables blindés ou des gaines (et boitiers) graphitées pour constituer votre réseau électrique !

En effet les mesures comparatives faites entre ce type de construction (organique) et la construction traditionnelle (minérale) établissent que les champs rayonnés du circuit électrique y sont beaucoup plus importants !

cout du bois plus élevé de 30 % environ

Seul le développement de ce type de structure fera baisser les prix, nous n'en sommes pas là, et les matériaux traditionnels ont de beaux jours devant eux, et en particulier la brique qui poursuit son développement

Le bois et les insectes

Les termites terrorisent la France entière, alors que leurs dégats sont limités à des régions particulières au Sud-Ouest. D'autres insectes xylophages sont courants dans nos régions mais il convient de relativiser le danger.

humidité : attention champignons moisissures

Une attaque de champignons ne peut commencer que si l'humidité du bois excède 20 % (voire 22 à 25 % pour des bois plus résistants).

L'humidité normale d'un bois est :

6 à 8% dans une maison avec chauffage central (humidité relative de l'air ± 45%) ;
10 à 12% dans une ambiance intérieure (20°C), avec air à 60% d'humidité ;
12 à 18% pour un bois extérieur sous abri avec une humidité relative de l'air ± 75%.
Le bois est également assez sensible à l'humidité prolongée. Non traité, il peut rapidement se détériorer et on voit apparaitre moissisures et champignons.

entretien à prendre en compte

. attention aux produits de traitement (toxicité)
. isolation phonique défaillante
. refus de permis de construire dans certaines zones
. problème en cas de revente
. images télévisées aux états unis, les maisons dans la tempête s'envolent
. risque de rapidité de propagation des incendies / au traditionnel

en résumé les avantages de la construction en bois

En dehors de toutes considérations écologiques, la maison en bois offre un certain nombre d'avantages. Le premier et non des moindres est le temps de réalisation. Quand la construction d'une maison en "dur" met parfois jusqu'à 12 mois, la construction d'une maison en bois elle ne dépasse que très rarement 3 mois. Le bois est une matière saine et donc on évite en grande partie la pollution intérieure; l'air est moins vicié. La facilité de "travail" du bois permet des architectures hors du commun. La structure bois se prête extrêmement bien aux technologies solaires, chauffage et production d'énergie. L'isolation est de très bonne qualité et permet des économies substantielles sur la note de chauffage, et par la même une bonne participation à la protection de l'atmosphère.

Inconvénients de la maison en bois

Une maison de bois présente des inconvénients, aujourd'hui est le surcout d'une telle construction. Il peut aller jusqu'à 30% de l'ensemble. Cela dépend de la région et de la présence ou non de forêts proches destinées à la construction. Un autre problème est l'administration. En effet, la conception d'une maison en bois est encore trop souvent assimilée à la construction d'un chalet et les mairies ne veulent pas de chalet dans le plan local d'urbanisme (PLU). Le passage par un architecte ayant déjà réalisé des constructions bois, est fortement conseillé.

Autre inconvénient majeur si l'on ne sélectionne pas correctement ses matériaux : la pollution intérieure du logement. La majorité des bois reconstitués utilisent encore de nos jours des colles à base de formaldéhyde, même si la tendance est au remplacement de ces colles par des produits moins toxiques. L'OSB, l'aggloméré, le contrecollé utilisent des colles encore trop toxiques, à tel point que le taux de formaldéhyde présent dans le logement les premiers mois est potentiellement très dangereux.

Les effets du formaldéhyde sont très différents selon les individus, certaines personnes fragiles pouvant présenter des symptômes quand le taux est en dessous de la valeur recommandée. Le formaldéhyde provoque, même à faible concentration, des irritations et des inflammations des yeux (démangeaisons, larmoiement), des voies respiratoires (nez, gorge, poumons) et de la peau (rougeurs, démangeaisons, eczéma). Il peut également avoir des conséquences neurologiques, se traduisant par une fatigue accrue, des angoisses, des migraines, des nausées, de la somnolence ou des vertiges. Ces inconvénients n'existent pas si la sélection des matériaux est rigoureuse.

pour poursuivre votre sujet "MAISON EN STRUCTURE BOIS" construction de maison en bois (suite)

ou alors je vous propose de voir les pages suivantes :
Quand la mérule attaque le bois...
Alarme incendie - détecteurs de fumée autonomes
Toxicité des matériaux - Formaldéhyde

eco-plan-search
Votre espace de recherche personnalisée



retour en haut de la page




Solaire thermique bâtiment basse consommation solaire photovoltaïque
meilleur chauffe-eau solaire maison plain pied les géothermies
choisir son terrain pour construire maison en autoconstruction géothermie par forage
sécurité des installations photovoltaiques géothermie capteurs horizontaux PAC aérothermie
capteurs solaires hybrides puits canadien alarme intrusion
chauffage à granulés bois actualité bâtiment maison en brique
chauffe-eau solaire aménagement combles perdus maison et bio-construction
éolienne domestique calcul SHON électro-sensibles
maison polluée formaldéhyde maison BBC aspect financier construction
mérule maison passive permis de construire
maison sur sous-sol construire en zone sismique le développement durable
les liens utiles détecteurs de fumée alarme incendie les plantes pour assainir la maison
HQE et BBC maison en bois COV RT-2005


Copyright © 2005 - Eric JARROT - eco plan - Tous droits réservés.

mots cle ici : haute saône, franche-comté, France, maison, plan, maison passive, plan de maison, autoconstruction maison, plans de maison plain pied, maison plain pied, photo maison, image maison, construire maison, maison traditionnelle, maison contemporaine, maison solaire, maison énergie positive, maison capteurs solaires, maison énergie passive