Tous les styles

maison bioclimatique Franche Comté










Eric JARROT - eco plan

plans de maisons bioclimatiques et plans de permis de construire


compteur
visiteurs
Valid XHTML 1.0 Transitional

- Menu -


symbole home retour accueil  symbole news  symbole guestbook les clients donnent leur avis 

- Plan du site -





BBC (bâtiment basse consommmation)

POURQUOI UNE RÉGLEMENTATION LIMITANT LA CONSOMMATION D’ÉNERGIE DANS LES CONSTRUCTIONS NEUVES ?

Les habitations et les bureaux, ce sont :

- 43 % de la consommation de l’énergie,
- 25 % des rejets de CO2.

Chaque année, un ménage francais moyen dépense pour ses factures énergetiques logo grenelle de l'environnement RT-2005

- 800 euros pour le chauffage,
- 275 euros pour l’eau chaude.

La réglementation thermique 2005 est encore applicable en France actuellement dans certains cas. Elle est issue directement de l’évolution des règlements thermiques successifs.

1974.. 1982.. 1988.. premières dates de la "préhistoire" mais à partir du protocole de Kyoto arrive la RT 2000, la première règlementation thermique complète, à partir de laquelle les normes actuelles et futures sont déclinées.

LA RÈGLEMENTATION THERMIQUE RT 2005


logo grenelle de l'environnement RT-2005 Par rapport à la RT 2000, le renforcement des exigences sur l’isolation de l’enveloppe (renforcement moyen de 10 % sur les parois courantes de murs et renforcement de 20 % environ sur les ponts thermiques) a été fixé pour tenir compte de toutes les techniques constructives ayant un impact positif sur la maîtrise de l'énergie en confort d'été ou d'hiver. En effet, la réglementation n’a pas pour but d’écarter une technique constructive, mais plutôt d’en valoriser ses meilleures performances et de soutenir ses améliorations.

Toujours présente dans la nouvelle réglementation, la compensation entre enveloppe et systèmes concerne désormais les secteurs résidentiel et tertiaire.

La RT 2005 prévoit la prise en compte de valeurs de perméabilité des bâtiments meilleures que la valeur forfaitaire réglementaire pour tous les constructeurs et promoteurs qui auront mis en place « une démarche de qualité de l'étanchéité à l'air des bâtiments ».

Comme pour l’enveloppe, les exigences sur les équipements ont été renforcées que ce soit en chauffage gaz comme en chauffage par effet joule (électrique).

La grande nouveauté réside cependant dans l’introduction d’une nouvelle exigence relative à l’eau chaude sanitaire. Pour promouvoir et encourager l'utilisation d'énergies renouvelables, la RT 2005 pénalise les bâtiments résidentiels ne disposant pas d'eau chaude sanitaire solaire.

La RT 2005 considère qu’ils peuvent être conçus sans avoir besoin d’être climatisés. La consommation énergétique de référence des ouvrages de cette catégorie n’inclut pas de consommation de refroidissement. Aussi, la climatisation n’est-elle pas interdite, mais les consommations éventuelles de refroidissement doivent être compensées par une diminution des consommations de chauffage, d’éclairage…

RT 2005 les contrôles...

Les réglementations thermiques ont fait l’objet de quelques contrôles en collectif et en tertiaire, mais n’ont jusqu’à présent fait l’objet d’aucun contrôle systématique en maison individuelle. Aussi, nul ne sait le nombre d’ouvrages non réglementaires bâtis ces dernières années. En raison des enjeux environnementaux actuels, il n’est plus concevable qu’il en soit encore ainsi.

C’est pourquoi, afin de faciliter la mise en place d’un système de contrôle d'application de cette nouvelle réglementation, cette dernière instaure la création d'une fiche de synthèse thermique qui sera exigée à la fin de chaque construction. Elle s’inscrit dans la lignée du Diagnostic de Performance Energétique requis selon la Directive sur la Performance Energétique des Bâtiments dans le cas des transactions immobilières.

Au plus tard à l’achèvement des travaux, le maître d’ouvrage doit fournir cette fiche indiquant les valeurs suivantes :

• Cep / Cepréf et Cepmax.
• Ubât / Ubâtréf.
• U / Ubâtréf de chaque paroi.
• Valeur de chaque pont thermique ψ par rapport au ψ de référence.
• Étude de sensibilité du Cep sur 8 paramètres parmi lesquels la diminution du Ubât de 10 %, la diminution de la perméabilité à l'air, l'orientation des baies, la puissance VMC réduite de 20 %, la puissance de l'éclairage installée baissée de 10 %.

En cas d’absence, un système de sanction est à l’étude.

RT 2005.. suite page suivante..

eco-plan-search
Votre espace de recherche personnalisée



retour en haut de la page





mots clé ici : Solaire thermique | bâtiment basse consommation | photovoltaïque | maison plain pied | géothermie | choisir son terrain pour construire | autoconstruction | éolienne domestique | géothermie par forage | géothermie capteurs horizontaux | PAC aérothermie | puits canadien | chauffage granulés bois | actualité bâtiment | maison en brique | chauffe-eau solaire | aménagement combles perdus | bio-construction maison | calcul SHON | ondes et électro-sensible | maison polluée par le formaldéhyde | crédits d'impôts et fiscalité | aspect financier construction | quand la mérule attaque le bois | maison passive | permis de construire | maison sur sous-sol | construire en zone sismique | le développement durable | les liens utiles | détecteurs de fumée alarme incendie | les plantes pour assainir la maison | HQE et BBC | construction de maison en bois | composés organiques volatils | Réglementation Thermique-2005 ...

Copyright © 2005 - Eric JARROT - eco plan - Tous droits réservés.

mots cle ici : haute saône, franche-comté, France, maison, plan, maison passive plan de maison, autoconstruction maison, plans de maison plain pied, maison plain pied, photo maison, image maison, construire maison, maison traditionnelle, maison contemporaine, maison solaire, maison énergie positive, maison capteurs solaires, maison énergie passive