Tous les styles

maison bioclimatique Franche Comté





Eric JARROT - eco plan

plans de maisons bioclimatiques et plans de permis de construire


- Menu -


symbole home retour accueil  symbole news  symbole guestbook les clients donnent leur avis 

- Plan du site -









Attention : les abeilles disparaissent !

L'importance des abeilles dans l'écosystème est telle qu'il y a un demi-siècle déjà, Albert Einstein avait estimé que "si cet insecte venait à disparaître du globe, l'espèce humaine disparaîtrait au bout de quatre années."

les abeilles sont en dangerLes abeilles se meurent petit à petit, entrainant dans leur chute le processus de pollinisation qui permet aux végétaux de se reproduire et aux hommes de se nourrir.

Les abeilles sont en train de disparaitre. Leur taux de mortalité n'a jamais été aussi élevé. Le Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE) a indiqué en mars que ce taux de disparition est alarmant. De nombreuses régions du globe sont concernées. L'Europe aurait perdu ces dernières années entre 10 et 30% de ces abeilles et les États-Unis plus de 30%. Plus inquiétant encore, le taux de mortalité au Moyen-Orient. Il aurait ainsi perdu 85% de ces abeilles.

Ces derniers temps, la disparition des abeilles se précipite. Les causes semblent complexes et multiples. Le rapport publié en mars par le PNUE recense une douzaine de facteurs.

"La pollution atmosphérique peut interférer avec la capacité des abeilles à trouver des plantes à fleurs et donc des aliments pour se nourrir", indique le PNUE. À Paris cependant, où l'air n'est pas des plus purs, les abeilles y vivent bien. Les ruches installées sur le toit de l'Opéra ne sont pas en difficultés, contrairement à de nombreuses ruches de campagne.

L'usage abusif de pesticides et autres produits chimiques utilisés dans l'agriculture sont montré du doigt. "Des études ont démontré que ces produits chimiques peuvent affecter le sens de l'orientation, la mémoire et le métabolisme du cerveau chez les abeilles". Leur système immunitaire peut également être endommagé dans sa globalité.

Les scientifiques ont également répertorié des parasites et des ravageurs qui détruisent les colonies d'abeilles. L'acarien appelé Varroa destructeur en est un. Importé d'Asie, il est fatal pour nos abeilles domestiques européennes. S'infiltrant dans les ruches, il participe également à la diminution du nombre d'abeilles.

Si petites et pourtant si importantes

La baisse du nombre d'apiculteurs est également avancée pour expliquer la disparition progressive des abeilles ainsi que la réduction du nombre de plantes à fleurs. Cela dégrade leur habitat ce qui affaiblit les abeilles. Elles ont pourtant un rôle essentiel à jouer dans l'équilibre terrestre. Leurs actions sont indispensables au renouvellement des espèces végétales.

En butinant, elles participent activement à la pollinisation et à la reproduction des espèces. Dans les prochaines années, ce sont 20 000 plantes à fleurs qui risquent de disparaitre. Sur 100 espèces végétales, 70 environ sont pollinisées par les abeilles. Qui dit renouvellement des végétaux dit aussi survie de l'homme.

L'enjeu dépasse de loin la préservation d'une espèce, c'est de tout un processus de vie dont il est question. Les scientifiques ont tiré la sonnette d'alarme. "Au 21ème siècle, les êtres humains ont fabriqué l'illusion qu'ils pouvaient être indépendants de la nature grâce aux prouesses de la technologie. Le cas des abeilles nous rappelle à la réalité: avec près de sept milliards de personnes sur terre nous sommes au contraire beaucoup plus dépendants des services que nous offre la nature", affirme Achim Steiner, Secrétaire général adjoint de l'ONU et Directeur exécutif du PNUE. Maintenant que le constat est fait, passons à l'action pour empêcher cette catastrophe !

concrêtement quoi faire à notre niveau?

les abeilles sont en danger sauvez les abeilles Attirez les abeilles dans votre jardin ou sur votre balcon en plantant des végétaux à fleurs mellifères. Toutes les fleurs n'attirent pas les abeilles, seules celles qui ont du nectar les intéressent car elles se nourrissent de ce dernier. Parmi les plantes mellifères... plus vous aurez de plantes, plus les abeilles disposeront de nourriture pendant toute la durée apicole, notamment en fin d'été: Thym, bourrache, lavande, mélisse, menthe, origan, sauge, verveine, aster, gaillarde, hellébore, jacinthe, muscari, rose trémière, bruyère, cotoneaster, mélilot blanc, pyracantha, aubépine, berberis, cognassier du Japon, groseillier sanguin, troène, lilas, seringat, mahonia, symphorine, houx, lierre (surtout en fin de saison), ronces, clématites, glycine, chèvrefeuille, vigne vierge…

Évitez les pesticides.. Il est parfaitement possible de remplacer tous ces produits par d'autres qui eux sont naturels : purins, terreau maison, décoction de plantes sont efficaces et ne mettent pas en jeu la vie des abeilles. (Si ce n’est pas envisageable pour vous dans l’immédiat ne pas les utiliser dans la journée et attendre le coucher du soleil).

Si vous achetez des produits de traitement choisissez des phytosanitaires portant la mention “abeille”

Afin de protéger les abeilles et autres insectes pollinisateurs, les traitements insecticides et acaricides sont interdits durant toute la période de floraison, et pendant la période de production d’exsudats, sur tous les peuplements forestiers et les cultures visitées par ces insectes. Depuis le 30 mars 2005, en période de floraison ou de production d’exsudats, l’emploi de produits phytosanitaires est limité à ceux ayant sur l’étiquette l’une des trois mentions : “emploi autorisé durant la floraison, en dehors de la présence d’abeilles”, “emploi autorisé au cours des périodes de production d’exsudats, en dehors de la présence d’abeilles” et “emploi autorisé durant la floraison, et au cours des périodes de production d’exsudats en dehors de la présence d’abeilles”.

Une des causes de la disparition de nos butineuses est la présence du frelon asiatique. Ce frelon tue les abeilles alors qu'elles portent leur pollen et en nourrit ses larves. Les frelons asiatiques construisent d'énormes nids sphériques qui sont assez reconnaissables et qui doivent être détruits.

Installer des abris Rien de plus simple et de plus économique. Accrochez en hauteur un gros morceau de bois percé de trous de différents diamètres mais 7mm maximum et environ 6cm de profondeur. Vous pouvez également le protéger de la pluie à l'aide d’une planche. Les abeilles solitaires viendront y pondre leurs oeufs.

Et pour ce qui est des risques ? Apprenez à vivre avec elles, faites découvrir et apprenez à vos enfants l'importance de ces travailleuses et les gestes brusques à éviter pour ne pas être piqué, c'est pourtant simple, il suffit de ne rien faire...

Il n’y a pas d’inconvénients particuliers pour le voisinage, seulement des distances de sécurité à respecter. L’abeille n’entre pas dans les maisons. Elle n’est pas agressive et butine tranquillement les fleurs. Elle pique seulement si elle se sent menacée. Cohabitez avec les abeilles.. trop souvent les essaims sont détruits par crainte du danger que peut présenter des multiples piqûres chez les enfants... Le retour des beaux jours fait le bonheur des apiculteurs. Le mois de mai est une période d’essaimage pour les abeilles, et les essaims se multiplient dans la nature. Les apiculteurs partent à la recherche de nouveaux essaims d’abeilles et peuvent ainsi agrandir leur rucher. Ils recommandent donc aux promeneurs ou à toute personne qui en découvrirait de ne pas l’endommager, mais de faire appel à un apiculteur rapidement, en effet, un essaim d'abeilles installé dans votre maison (grenier, charpente, etc..) il ne pourra être déplacé ensuite, car dès leur emménagement elles se mettent au travail.

Tentez votre chance avec un répulsif > l'essence de mirbane.. quelques gouttes seulement.. (disponible en pharmacie) si vous redoutez la manœuvre, sollicitez un apiculteur !

eco-plan-search
Votre espace de recherche personnalisée



retour en haut de la page




mots clé ici :Solaire thermique | bâtiment basse consommation | chauffe-eau ROTEX sanicube | photovoltaïque | maison plain pied | géothermie | choisir son terrain pour construire | autoconstruction | géothermie par forage | géothermie capteurs horizontaux | PAC aérothermie | puits canadien | chauffage à granulés bois | actualité bâtiment | maison en brique | chauffe-eau solaire | aménagement combles perdus | maison & bio-construction | calcul SHON | ondes & électro-sensible | maison polluée par le formaldéhyde | crédits d'impôts & fiscalité | aspect financier construction | quand la mérule attaque le bois | maison passive | permis de construire | maison sur sous-sol | construire en zone sismique | le développement durable | les liens utiles | détecteurs de fumée alarme incendie | les plantes pour assainir la maison | HQE et BBC | construction de maison en bois | composés organiques volatils | Règlementation Thermique-2005 ...

Copyright © 2005 - Eric JARROT - eco plan - Tous droits réservés.

compteur
visiteurs depuis le 11/07/2005